bureau

bureau [ byro ] n. m.
• 1495; 1316 « tapis de table »; burel XIIe « bure »; p.-ê. de bure
I
1Table sur laquelle on écrit, on travaille. Spécialt Meuble à tiroirs et à tablettes où l'on peut enfermer des papiers, de l'argent. secrétaire. Bureau d'acajou, de chêne; bureau métallique. Bureau Louis XVI, Empire. Bureau à cylindre, à dos d'âne. Bureau plat. Bureau ministre : grand bureau comme en ont les ministres. « Il s'installe à neuf heures, derrière son bureau ministre » (R. Pinget). Être assis à son bureau. Déposer un projet sur le bureau d'une Assemblée, sur le bureau devant lequel est assis le président.
2Pièce où est installée la table de travail, avec les meubles indispensables (bibliothèque, classeurs, etc.). cabinet. Le bureau d'un avocat.
3Par ext. Lieu de travail des employés (d'une administration, d'une entreprise). Les bureaux du ministère, de la mairie. Les bureaux d'une agence, d'une société. service (caisse, comptabilité, contrôle, courrier, secrétariat), siège. Mobilier, équipement de bureau ( bureautique, confortique) . Personnel d'un bureau. chef, dactylo, employé, hôtesse, huissier, opérateur (de saisie), secrétaire, standardiste. Chef de bureau. Employé de bureau. péj. bureaucrate. Collègue de bureau. Heures de bureau. ouvrable. Ouverture, fermeture des bureaux. Aller au bureau, à son bureau. arg. burlingue. « Un de ces êtres minutieux qui installent dans toute leur vie l'exactitude de l'heure du bureau et l'ordre des cartons étiquetés » (A. Daudet).
Établissement ouvert au public et où s'exerce un service d'intérêt collectif. Les guichets d'un bureau. Bureau de l'enregistrement, des contributions. Bureau de poste. Bureau d'accueil. BUREAU DE TABAC, où se fait la vente au détail du tabac et des articles de la Régie. 1. débit; buraliste.
Guichet. Bureau d'un théâtre. Bureau de location. Jouer à bureaux fermés. guichet.
4Service (assuré dans un bureau). Le bureau administratif, commercial. Les bureaux d'un état-major. Anciennt Deuxième Bureau : service de renseignements. Bureau d'aide sociale. Bureau international du travail (B. I. T.) : organisme administratif permanent de l'O. I. T. Bureau d'étude(s) : établissement privé qui fait certaines études à la demande de ses clients. — Vieilli Bureau de placement. Fam. Bureau des pleurs : service des réclamations. — Loc. Prendre l'air du bureau.
II
1Vx Ensemble des employés travaillant dans un bureau. Le bureau fête un anniversaire.
2Membres d'une assemblée élus par leurs collègues pour diriger les travaux. Président, secrétaire, trésorier du bureau. Élire, renouveler le bureau. Réunion du bureau. Bureau politique d'un parti, sa direction.
3Bureau de vote : section du corps électoral communal; organisme qui préside au vote dans une section.
4Groupe de délégués chargés d'étudier une question. comité, commission. Bureau Veritas : comité technique de surveillance des avions, des navires.

bureau nom masculin (de bure, étoffe) Meuble comportant une table pour écrire et des compartiments de rangement. Pièce destinée au travail intellectuel ou à la réception des clients, des visiteurs : L'avocat m'a reçu dans son bureau. Ensemble des meubles de cette pièce : Un bureau Empire. Lieu de travail des employés d'une administration ou d'une entreprise, lieu où sont centralisés les services administratifs et commerciaux d'une entreprise : Les bureaux de la société sont à Paris. Guichet : Les bureaux d'un théâtre. Service assuré dans un bureau : Bureau commercial. Ensemble des employés travaillant dans une administration, dans des services commerciaux, etc. : La lenteur des bureaux. Organe directeur d'une association, d'un parti : Faire partie du bureau de l'association sportive. Droit Organe chargé d'assurer le fonctionnement des assemblées parlementaires et d'en diriger les débats. (Il est composé, en France, d'un président, de vice-présidents, de secrétaires et de questeurs élus par chaque assemblée en son sein.) Informatique Surface de travail visualisée à l'écran d'un ordinateur, sur laquelle sont disposées les icônes et les fenêtres. Presse À l'étranger, représentation d'une agence ou d'un organe de presse. ● bureau (difficultés) nom masculin (de bure, étoffe) Orthographe On écrit : un bureau de vote, un bureau de placement, sans s au complément, mais : un bureau d'études, avec un s à étude. ● bureau (expressions) nom masculin (de bure, étoffe) Bureau de tabac, établissement ouvert au public, et par lequel sont écoulées les productions de la S.E.I.T.A. Fournitures de bureau, articles destinés au travail de bureau (papiers, stylos, gommes, trombones, etc.). Jouer à bureaux fermés, au théâtre, jouer alors que toutes les places sont louées à l'avance. Bureau d'enregistrement, bureau où l'on perçoit les droits dits « d'enregistrement », après avoir enregistré les actes. Bureau de fret, service administratif chargé de régulariser le transport routier. Bureau de jugement, formation du conseil de prud'hommes (au moins 2 employeurs et 2 salariés) qui juge les affaires qui lui sont soumises après échec de la tentative de conciliation. Bureau de placement, agence payante où l'on se charge de placer les employés de maison, les acteurs. Bureau politique, organe exécutif situé au sommet de la hiérarchie de certains partis ou mouvements, notamment des partis communistes. Bureau de vote, organisme composé d'élus et d'électeurs qui, dans chaque commune ou section électorale, assume le déroulement du scrutin ; local indiqué pour voter. Bureaux internationaux, organes centraux créés par des conventions internationales collectives, constituant parfois des Unions internationales, en vue de faciliter les relations entre les États contractants dans le cadre de la convention (exemple Bureau international du travail). Bureaux arabes, organismes qui furent chargés, en Algérie, de l'administration des autochtones en territoire de commandement. (Le service des Affaires indigènes, puis musulmanes, qui fonctionna en Algérie jusqu'en 1945, avait son origine dans cette institution, créée en 1833.) Bureau d'état-major, organisme d'un état-major spécialisé dans une mission particulière. Bureau d'affrètement, organisme chargé, dans chaque centre marinier important, d'étudier les besoins en transports et les moyens de les satisfaire. Bureau de poste, local de La Poste où s'effectue le dépôt des correspondances, d'où ces dernières sont distribuées, et où le public peut réaliser les opérations postales et financières relevant de La Poste. Bureau des dépêches, synonyme de desk. ● bureau (synonymes) nom masculin (de bure, étoffe) Bureau de tabac
Synonymes :
- débit de tabac
Presse. Bureau des dépêches
Synonymes :

bureau
n. m.
rI./r
d1./d Table de travail, ou meuble à tiroirs, à casiers, comportant une table pour écrire. Garniture de bureau.
|| (Québec) Commode (sens II, 1). Bureau d'une chambre.
d2./d Pièce où se trouve la table de travail. Le bureau du directeur.
d3./d Lieu de travail des employés, des gens d'affaires, etc. Dès l'ouverture des bureaux. Aller au bureau. Immeuble de ou (Québec) à bureaux.
|| Service administratif. Bureau d'enregistrement.
Bureau d'aide sociale, où fonctionne le secours public.
|| (Afr. subsah., Belgique) Bureau communal: mairie d'une commune rurale.
|| Spécial. (Québec) Pièce dans laquelle un professionnel reçoit ses clients. Bureau d'avocat, de notaire, de médecin. Syn. cabinet.
Bureau de comté, où un député reçoit ses électeurs.
|| Subdivision (dans un ministère). Chef de bureau.
|| (Afr. subsah., Madag.) Plaisant Deuxième bureau ou, absol., bureau: maîtresse d'un homme marié.
d4./d Guichet d'une salle de spectacle. Jouer à bureaux fermés, alors que toutes les places ont déjà été retenues.
d5./d MILIT Chacune des divisions spécialisées d'un état-major.
rII./r
d1./d Ensemble des membres directeurs élus d'une assemblée, d'une association. élire, réunir le bureau. Le bureau de l'Assemblée nationale.
d2./d Bureau électoral: autorité temporaire chargée de présider aux opérations d'un scrutin, d'en assurer la régularité et la police.
d3./d (Québec) (Emploi critiqué) Bureau-chef: siège social (d'une compagnie).
Secrétariat, cabinet. Le bureau du maire, du ministre.

⇒BUREAU, subst. masc.
I.— Vx. Étoffe grossière de laine brune :
1. Je ne changerais pas ma veste de bureau pour votre queue de pie en drap noir.
G. SAND, Péché de M. Antoine, p. 310 dans L. VINCENT, La Lang. et le style rustiques de George Sand dans les « romans champêtres », 1916, p. 196.
Emploi adj., région. Qui est de la couleur de cette étoffe. Un agneau bureau (G. SAND, Petite Fadette, p. 76 dans L. VINCENT, La Lang. et le style rustiques de George Sand dans les « romans champêtres », 1916, p. 196
II.— Usuel
A.— Table, souvent couverte d'un tissu de bure, ou d'une autre matière protectrice, généralement munie de tiroirs ou de casiers, entourée d'une ou plusieurs chaises ou fauteuils, où l'on écrit, manie des papiers classés ou à classer, etc. Bureau d'acajou; bureau ministre; bureau Empire :
2. Je compris qu'on m'offrait une chance d'être merveilleux : je tins à répondre sur l'heure, je m'assis au bureau de mon grand-père, posai le carnet sur le buvard de son sous-main, pris son porte-plume à manche de galalithe, le plongeai dans la bouteille d'encre rouge et me mis à écrire pendant que les grandes personnes échangeaient des regards amusés.
SARTRE, Les Mots, 1964, p. 87.
Fig. et fam. Cette affaire est sur le bureau. On commence à s'en occuper.
Arg. Le ventre (d'une femme) :
3. Tous les cinglés de Paris avaient tripoté son corps dans les partouzes. Tout le monde (...) lui avait [à Léa] passé sur le bureau.
A. LE BRETON, Razzia sur la Chnouf, 1954, p. 127.
B.— P. méton.
1. Pièce privée ou officielle où est installée cette table :
4. Noël détourna la tête sans répondre et alla s'enfermer dans le bureau aux murs de cuir vert.
DRUON, Les Grandes familles, t. 2, 1948, p. 122.
P. ext. L'ensemble des meubles (bureau, fauteuil, secrétaire, bibliothèque, etc.) que l'on trouve ordinairement dans cette pièce.
Articles, fournitures de bureau. Petit matériel utilisé pour écrire ou pour ranger ce qu'on a écrit.
P. métaph. Le bureau d'assurance :
5. [À Mme de Saint-Réal] (...) Qu'est-ce que tu me disais dans ton dernier numéro, petite femme, sur l'arrangement de mes lettres? Tu ferais bien mieux de les brûler (...) il n'y a rien de mieux que ce que la Baronne du Noyer appelait le bureau d'assurance.
J. DE MAISTRE, Correspondance, t. 2, 1796-1821, p. 300.
2. Lieu, établissement où s'effectue, généralement selon un horaire fixe, un travail régulier rétribué, de nature plutôt intellectuelle. Chef, commis, garçon de bureau; se rendre à son bureau :
6. Je n'ai pu quitter le bureau qu'après six heures et je suis arrivé trop tard.
G. DUHAMEL, Journal de Salavin, 1927, p. 171.
7. Vers huit heures et quart, déferlant de la banlieue vers le métro, il y eut une grande vague de femmes (pour l'ouverture des bureaux à neuf heures).
MONTHERLANT, Les Célibataires, 1934, p. 853.
3. Au sing.
Personnel travaillant dans un même bureau :
8. Voilà donc le téléphone qui se met à sonner. Tout le bureau dresse l'oreille, sans en avoir l'air.
G. DUHAMEL, Confession de minuit, 1920, p. 7.
En partic., au plur.
♦ Ensemble des services d'une administration, d'un ministère. Les bureaux de la préfecture font les enquêtes (J. BARADAT, L'Organ. d'une préfecture, 1907, p. 255).
Absol. :
9. Se référant aux plans d'approvisionnement que leurs bureaux avaient établis, ils [les Alliés] se refusèrent toujours à tenir compte de cet accroissement.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, p. 32.
P. métaph.
Littér. Le bureau des pleurs (DORGELÈS, Les Croix de bois, 1919, p. 278). Le bureau de la pensée (AYMÉ, La Mouche bleue, 1957, p. 14).
Arg. Le bureau des pieds. ,,Anthropométrie`` (Ch.-L. CARABELLI, [Lang. de la pègre]).
C.— ADMIN., COMM., etc. [Le plus souvent avec compl. exprimant la destination ou l'appartenance du bureau]
1. Organisme ou établissement ouvert au public et dont la vocation est de rendre un service d'intérêt général.
a) [À vocation comm.] Bureau de tabac.
Vx. Bureau de deuil. Entreprise de pompes funèbres :
10. ... j'ai vu jouer à Londres une comédie (le Docteur burlesque, autant qu'il m'en souvient) dont la scène se passe dans un bureau de deuil; les personnages sont des pleureurs à gages, des fossoyeurs et quelques héritiers qui ont besoin de leur ministère.
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 5, 1814, p. 104.
THÉÂTRE. Bureau de théâtre, bureau de location; jouer à bureaux ouverts, à bureaux fermés. Synon. guichet :
11. ... près du bureau de location [du théâtre des Variétés], un homme épais (...) répondait brutalement aux personnes qui insistaient pour avoir des places.
ZOLA, Nana, 1880, p. 1097.
FIN. Payer à bureau ouvert. Payer tous les billets ou bons présentés, sans avertissement préalable :
12. Si le gouvernement remboursait à bureau ouvert, en argent, les pièces de cuivre qu'on viendrait lui rapporter, il pourrait, presque sans inconvénient, leur donner extrêmement peu de valeur intrinsèque...
SAY, Traité d'écon. pol., 1832, p. 262.
b) [À portée soc.] Bureau des nourrices (vx). Établissement où l'on se charge de procurer des nourrices. Bureau d'assistance judiciaire, bureau d'aide sociale, bureau de placement.
c) En partic. DR. CIVIL. Bureau des hypothèques, bureau d'enregistrement. JUST. Bureau de conciliation. ADMIN. (POSTES ET TÉLÉCOMM.) Bureau restant (vx). Il y en a [des lettres] qui dorment dans les bureaux restants de plusieurs échelles du Levant (NERVAL, Correspondance, 1930-55, p. 141). Bureau de poste. (TRANSP.). Bureau de petite, de grande vitesse; bureau des messageries (vx); bureau d'omnibus (vx).
2. Service ou organisme privé, et surtout public, qui conçoit, prépare, administre ou contrôle quelque chose.
Bureau de journal (vx) :
13. Vallès n'est pas un homme de dialogue, il ne cause pas dans un dîner, dans une soirée. C'est un monologueur de bureau de journal, de café, de brasserie.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1881, p. 102.
Bureau des méthodes, bureau d'études.
Bureau arabe (vx). Bureau chargé en Algérie de l'administration des indigènes :
14. Le commissaire et ses agents avaient la haute main sur la ville; les gendarmes gardaient l'oasis; les officiers du bureau arabe régnaient sur le désert. Officiers, commissaires, gendarmes se jalousaient entre eux et n'arrivaient jamais à s'entendre.
J. et J. THARAUD, La Fête arabe, 1912, p. 249.
Au fig., arg. :
15. En Afrique (...) De l'absinthe mêlée avec de l'orgeat s'appelle un bureau arabe.
LARCH. 1872, p. 67.
SYNT. Bureau d'état-major, deuxième bureau (service de la recherche des renseignements secrets sur les opérations de l'ennemi), bureau de recrutement; bureau d(e l)'octroi (vx), de (la) douane; bureau central (vx), bureau de police.
3. Emplois métaph., fig. ou littér.
[Le compl. désigne une personne ou un groupe qui accomplit une certaine tâche (sur le modèle de bureau de nourrices, II C 1 b)] Tenir bureau d'assassins (BARRÈS, Mes cahiers, t. 11, 1914-18, p. 359).
[Le compl. est un terme abstr.] Tenir un bureau d'esprit (vx, littér.). Tenir un salon où l'on s'occupe de littérature (ordinairement péj. ou iron.). P. ell. tenir bureau :
16. ... Elle tient bureau, dans son réduit. On y lit un discours sur le tendre, aujourd'hui.
E. ROSTAND, Cyrano de Bergerac, 1898, III, 1, p. 110.
17. « (...) Il m'a dit qu'elle [Mme de Villeparisis] était extraordinairement intelligente. Il a même ajouté qu'elle tenait un bureau d'esprit », ajouta mon père impressionné par le vague de cette expression qu'il avait bien lue une ou deux fois dans des mémoires, mais à laquelle il n'attachait pas un sens précis.
PROUST, Le Côté de Guermantes 1, 1920, p. 150.
P. ext. Un bureau de conversation (TOULET, La Jeune fille verte, 1918, p. 87); un bureau de la grâce (THIBAUDET, Les Princes lorrains, 1924, p. 92).
III.— [Gén. avec un déterminatif qui en précise la nature ou la vocation] Ensemble de personnes responsables, élues ou choisies en raison de leurs compétences et mandatées en vue d'une tâche précise d'organisation ou de contrôle. P. méton. Lieu où opèrent ces personnes.
a) POL. Bureau de l'Assemblée, du Sénat; élire son bureau.
En partic. Organe directeur d'un parti, d'un syndicat :
18. ... les communistes avaient décidé de prendre officiellement l'affaire malgache en main, aussitôt le verdict rendu; le bureau politique ferait une déclaration, on ferait circuler des pétitions, on organiserait des meetings...
S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 570.
Bureau de vote, de dépouillement.
P. méton. :
19. Ce fut cette rédaction qui servit de base à la discussion au Parlement, et qui fut déposée le 6 mars par le gouvernement sur le bureau de la Chambre.
JOFFRE, Mémoires, t. 1, 1931, p. 95.
b) Autres domaines. Bureau international du Travail; Bureau international des Poids et Mesures; Bureau des longitudes; Bureau Véritas; bureau d'une association (gén. déclarée).
c) Loc. Prendre l'air du bureau (cf. air1 II B 7).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. Ca 1150 burel « étoffe grossière » (Charroi Nîmes, éd. D. Mc Millan, 990); 1190 buriaus (Renart, éd. M. Roques, 7670); 1316 en partic. « tapis sur lequel on fait des comptes » (Orden. de l'ost. le Roy, A.N. JJ 57, f° 52 r° dans GDF. Compl.); d'où a) 1361 « la table elle-même où l'on fait les comptes » (Acte d'acquisition de l'hôtel Saint-Pol, Paris dans HAVARD, p. 467); d'où 1495 « lieu où l'on fait les comptes » (Coutume de Sens [123] dans Z. rom. Philol., t. 67, 1951, p. 19); XVe s. tenir bureau « tenir audience » (Etat de la maison du duc de Bourgogne dans HAVARD, p. 467); b) 2e moitié XVIe s. « table sur laquelle on écrit ou travaille » (Les Mémoires de Condé, p. 644 dans LITTRÉ); av. 1641 « cabinet, secrétaire » (SULLY, Mém., t. 7, p. 189 dans HAVARD, p. 468); 2. XVe s. pièce [cf. supra 1495] et en particulier a) 1680 (RICH. : Bureau [...] Lieu où un homme d'affaire a ses papiers & où il régle une partie des choses qui regardent son devoir); d'où 1797, 28 oct. bureau d'affaires (Loi sur les patentes, Bull. Hist. Écon. Révol. 1912, t. 1, p. 297 dans BRUNOT t. 9, p. 1138, note 6); b) « établissement ouvert au public où s'exécute un service d'intérêt collectif (débit, recette, etc.) » 1557 bureau des mineurs (Coutume de Courtrai [13, titre] dans Z. rom. Philol., loc. cit.); 1680 bureau des flambeaux (RICH.); cf. av. 1770 bureau à tabac (J.-J. ROUSSEAU, Confess., VIII et IX dans LITTRÉ); 1690 bureau du Domaine, des Postes et Messageries (FUR.); 1718 bureau de la guerre (Ac.); av. 1759 bureau de renseignements (Gournay dans BRUNOT t. 6, p. 30); 1765 bureau de l'éducation nationale (Éphém. Citoy., n° 7, I, p. 108, ibid., p. 138); fin XVIIIe s. Bureau de Bienfaisance (Ibid., p. 189) Bureau de police générale [institué sous Robespierre] (Ibid., t. 9, p. 1067); 3. p. ext. a) 1718 « les employés mêmes qui travaillent dans un bureau » (Ac.); b) 1787, 25 mai « membres d'une assemblée élus par leurs collègues pour diriger les travaux » (Arch. Parl. dans BRUNOT t. 9, p. 772, note 11).
Soit dér. de bure1; suff. -el (-eau); soit dér. en -ellus du lat. bura (bure1); pour l'évolution du sens d'« étoffe » à celui de « bureau », v. E. Richter dans Z. rom. Philol., t. 31, 1907, pp. 232-234.
STAT. — Fréq. abs. littér. :5 634. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 4 604, b) 7 549; XXe s. : a) 9 138, b) 10 491.
DÉR. Burlingue, subst. masc., arg. a) Bureau (meuble et local) (cf. ESN. 1966). Qu'est-ce tu fous avec le chef au burlingue? (BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 117). b) Ventre (cf. ESN. 1966 et ex. 3 supra). Se mettre des balles dans la gueule ou dans le burlingue (F. TRIGNOL, Pantruche, 1946, p. 25). ROB. Suppl. 1970 : burlingue ou burelingue. 1res attest. 1877 (Chanson d'apr. ESN.); 1891 (O. MÉTÉNIER, La Lutte pour l'amour, Études d'arg., p. 195). Formé avec le suff. arg. -ingue (P. GUIRAUD, L'Arg., Paris, 1969, p. 73) à partir de burlin « bureau » (1836, Lettres argotiques, 3 dans VIDOCQ, préf. des Voleurs, cité par SAIN. Sources Arg. t. 2, p. 191) dér. de bureau, suff. arg. -(e)lin (P. GUIRAUD, op. cit., p. 20); cf. NYROP t. 3, p. 134, n° 260 : gosse, gosselin. Fréq. abs. littér. : 8.
BBG. — DARM. Vie 1932, p. 48, 49, 77. — DUCH. 1967, § 5, 42, 70. — GOHIN 1903, p. 374. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 212, 328. — HERB. 1961, p. 61. — KUHN 1931, p. 150, 156, 225. — MAT. Louis-Philippe 1951, p. 297. — ROTHWELL (W.). Medieval French bureau. Medium Aevum. 1960, t. 29, pp. 102-114.

bureau [byʀo] n. m.
ÉTYM. 1190, buriaus; burel, v. 1150; de 1. bure « étoffe grossière » ou, selon P. Guiraud, de l'anc. franç. bur « brun foncé », du lat. burrus « roux », comme 1. bure.
———
I Vx. Bure. || « Ma veste de bureau » (G. Sand, in T. L. F.).
tableau Noms et types de tissus.
———
II
1 (1316). Vx ou techn. Tapis recouvrant une table. || « Le bureau de drap foncé » (d'un orfèvre). → Bijouterie, cit. 1.
2 (1361, « table recouverte d'un tapis »). Table sur laquelle on écrit, on travaille. || Être assis devant son bureau. || Son bureau est encombré de papiers.
Table à tiroirs et à tablettes où l'on peut enfermer des papiers, de l'argent. Secrétaire. || Bureau d'acajou, de chêne. || Bureau Louis XIV, Empire…Bureau à cylindre : bureau à couvercle cylindrique se rabattant sur la table. || Bureau ministre : grand bureau luxueux comme peut en avoir un ministre. || Bureau (à) dos d'âne, dont la partie servant à écrire est inclinée. || Table-bureau. || Sous-main de bureau. || S'asseoir à son bureau. || Un large bureau de bois noir (→ Bibliothèque, cit. 3).
1 Entre les fenêtres, le bureau de la comtesse, meuble coquet du dernier siècle, sur lequel elle écrivait les réponses aux questions pressées apportées pendant les réceptions.
Maupassant, Fort comme la mort, éd. 1889, p. 88.
1.1 (…) il essaya de situer Émile Gallet, dans le fauteuil tournant planté devant le bureau. Sur ce dernier, il y avait un encrier en métal blanc, une boule de cristal servant de presse-papier.
G. Simenon, M. Gallet décédé, p. 48.
1.2 (…) il s'installe à neuf heures derrière son bureau-ministre.
Robert Pinget, Graal Flibuste, p. 58.
Déposer un projet sur le bureau d'une Assemblée, le déposer sur le bureau devant lequel est assis le président de l'Assemblée.
Fig., fam. || Cette affaire est sur le bureau, on commence à s'en occuper.
———
III
1 (1495). Pièce où est installée la table de travail (bureau, II.), avec les meubles indispensables (bibliothèque, classeurs, etc.). Cabinet. || Le bureau d'un avocat, d'un banquier, d'un homme d'affaires. || Le mobilier d'un bureau. Armoire, bibliothèque, cartonnier, classeur, fichier, serre-papiers, table (et → ci-dessus, II.). || Travailler, s'installer dans son bureau. || Être convoqué dans le bureau du directeur.
1.3 Le reporter fut introduit tout de suite dans le bureau de la direction.
G. Leroux, Rouletabille chez Krupp, p. 10.
2 M. Achille installa son petit-fils dans son bureau particulier, antre obscur, encombré de registres centenaires, et lui confia des « prix de revient » à vérifier.
A. Maurois, Bernard Quesnay, IV, p. 23.
Bureau des dépêches : salle où sont installés les téléscripteurs et où l'on classe les dépêches, dans un journal.Syn. : salle des dépêches (terme recomm. pour remplacer l'anglicisme desk).
2 Par ext. Lieu de travail des employés (d'une administration, d'une entreprise). Cabinet, étude; (pop.) boîte, burlingue. || Les bureaux d'une administration, du ministère, de la préfecture, de la mairie… || Les bureaux d'une société. Direction, service (caisse, comptabilité, contrôle, secrétariat…). || Frais de bureau. || Personnel d'un bureau. Chef, commis, dactylographe, employé, garçon, huissier, secrétaire. || Heures de bureau. || Ouverture, fermeture des bureaux. || Aller au, à son bureau. || Sortir du bureau à cinq heures. || Travailler dans un bureau.
2.1 Sans aucun souci du lendemain, dans un bureau clair et moderne, je passe mes jours.
Francis Ponge, le Parti pris des choses, I, le Monologue de l'employé, p. 17.
De bureau. || Meubles, fournitures de bureau; articles de bureau : matériel utilisé dans les bureaux (pour écrire, ranger, reproduire des documents, etc.). || Calculateur de bureau. || Chaise, table de bureau (aussi au sens III., 1.). || « Une petite table de bureau supportant des paperasses » (C. Simon, le Palace).Travail de bureau. || Informatique de bureau. Bureautique.
Le bureau, les bureaux, en tant que lieu de travail (opposés aux champs, à l'usine). Secteur (tertiaire).
Loc. Homme de bureau, qui se consacre à sa vie de bureau. Bureaucrate, cabinet (homme de).
3 Un de ces êtres minutieux qui installent dans toute leur vie l'exactitude de l'heure du bureau et l'ordre des cartons étiquetés.
Alphonse Daudet, Contes du lundi, II, 6.
Garçon de bureau. || Employé de bureau.
Loc. Prendre l'air du bureau.
3 Établissement ouvert au public et où s'exécute un service d'intérêt collectif. || Les guichets d'un bureau.(Qualifié). || Bureau des hypothèques, de l'enregistrement. || Bureau de déclarations de la direction générale des impôts. || Bureau du cadastre. || Bureau de l'état civil. || Bureau d'accueil. || Bureaux des changes, de douane, de l'octroi.
4 (…) dans une laide bâtisse prétentieuse qui est une espèce de bureau d'état-civil (…)
Loti, Mme Chrysanthème, V, p. 54.
(Av. 1770, bureau à tabac). || Bureau de tabac, où se fait la vente du tabac et des articles de la Régie (→ Tabac, cit. 2). || Tenir un bureau de tabac. Buraliste. || Bureau de tabac dans un café. Tabac (bar-tabac, café-tabac; tabac).
tableau Principaux noms désignant des magasins.
Bureau de poste. Poste.
Vx. || Bureau d'affaires.
4.1 La diète est un bureau d'affaires pour la bureaucratie allemande; c'est à peine et de fort loin un corps politique.
A. de Gobineau, Correspondance avec Tocqueville, 1854, p. 215.
Succursale. || Cette compagnie de transports a des bureaux dans toute la France. || Bureau à l'étranger d'un journal, sa représentation à l'étranger.
4 Guichet (d'une salle de spectacle). || Les bureaux d'un spectacle (Académie). || Bureau d'un théâtre. || Bureau de location, de supplément. || Jouer à bureaux fermés (toutes les places étant déjà louées), à bureaux ouverts. || Assiéger les bureaux.
4.2 (…) trois mois de représentations pendant lesquels l'établissement de la rue Richer avait joué sans discontinuer à bureaux fermés en réalisant le maximum des recettes (…)
Guy des Cars, la Demoiselle d'opéra, p. 251.
5 (1557). Service (assuré dans un bureau). || Le bureau administratif, commercial. || Les bureaux d'un état-major. || Deuxième bureau ou service de renseignements. || Bureau d'un ministère. || Bureau des longitudes : service effectuant des prévisions astronomiques et éditant notamment des éphémérides. || Bureau d'aide sociale : service municipal chargé d'appliquer certaines lois d'aide sociale et de venir en aide aux personnes les plus démunies. || Bureau international du travail (B. I. T.) : organisme administratif permanent de l'Organisation internationale du travail (O. I. T.). || Bureau de recrutement militaire.Vieilli. || Bureau de placement, procurant des emplois aux chômeurs. || Bureau d'assistance, de bienfaisance, de charité. || Bureau de nourrices, qui recherchait des nourrices.
5 Tu méconnais, Comtois, ses bonnes qualités;
Lui, c'est un philanthrope; il est des comités
De secours, d'indigence; il régit les hospices,
La maison des vieillards, le bureau des nourrices.
Étienne, les Deux Gendres, I, 1, in Littré, Dict., art. Philanthrope.
Absolt. || Les bureaux (→ ci-dessous, IV., 1.).
Bureau d'étude : établissement privé qui effectue certaines études à la demande de clients.
6 Vx. Bureau d'esprit : salon ayant de grandes prétentions intellectuelles. || Tenir un bureau d'esprit.
5.1 Cette personne s'appelle la marquise de Villeparisis. J'avoue que l'espoir de devenir l'un des habitués d'un pareil bureau d'esprit me consolerait, me ferait envisager sans ennui de renoncer à me présenter à l'Institut. Chez elle aussi on tient commerce d'intelligence et de fines causeries.
Proust, le Côté de Guermantes, Folio, t. I, p. 314.
———
IV
1 (1718). Ensemble des employés travaillant dans un bureau. || La lenteur des bureaux administratifs. || Tout le bureau s'est réuni.
Absolt. || Les bureaux : la bureaucratie, l'ensemble des services. Administration (notamment celle de l'État).
6 Ce que nous appelons la raison d'État, c'est la raison des bureaux.
France, l'Anneau d'améthyste, V.
6.1 Les Services, on en médit beaucoup. Les « Bureaux », selon le terme consacré, sont, dans tous les pays du monde, chargés des péchés d'Israël.
L. H. Lyautey, Paroles d'action, p. 113.
2 Membres d'une assemblée élus par leurs collègues pour diriger les travaux. || Président, vice-président, secrétaire, trésorier du bureau. || Bureau de l'Académie. || Bureau d'une association, d'une société, d'un syndicat. || Élire, renouveler le bureau. || Faire partie du bureau. || Bureau provisoire, définitif, démissionnaire. || Réunion du bureau. || Bureau d'une réunion publique. || Bureau politique : direction collective d'un parti ou d'une instance d'un parti, notamment dans le Parti communiste. || Bureau de cellule, de section, bureau fédéral (fédération); bureau politique (cf. Politburo, du russe).
3 Bureau de vote : section du corps électoral communal; organisme qui préside au vote dans une section.
7 Le bureau de chaque collège ou section est composé d'un président, de quatre assesseurs, et d'un secrétaire choisi par eux parmi les électeurs.
Décret du 2 févr. 1852.
4 Groupe de délégués chargés d'étudier une question. Comité, commission.Bureau Veritas : comité technique de surveillance des avions, des navires.
DÉR. et COMP. Buraliste, bureaucratie. — V. 1. Bure, burlingue.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bureau — 1. (bu rô) s. m. 1°   Grosse étoffe de laine. •   Mais qui n étant vêtu que de simple bureau Passait l été sans linge et l hiver sans manteau, BOILEAU Sat. I. 2°   Bureau, tapis qu on mettait sur une table, et de là la table même (voy. bureau 2) …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Bureau — may refer to: *Office **Public office **Government agency **News bureau *Desk *Chest of drawers *The Bureau, English New Wave soul group *Bureau County, Illinois * Le Bureau , a French television series. * The Bureau, a British soul group formed… …   Wikipedia

  • Bureau — Жанры Электропоп Годы 2005 2006 Страна …   Википедия

  • Bureau — Bu reau, n.; pl. E. {Bureaus}, F. {Bureaux}. [F. bureau a writing table, desk, office, OF., drugget, with which a writing table was often covered, equiv. to F. bure, and fr. OF. buire dark brown, the stuff being named from its color, fr. L.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Bureau — ist: (französisch) deutsch: Pult, Büro, Amt, Anwaltsbüro, Kontor der Familienname einer französischen Beamtendynastie, siehe Bureau (Familie) Bureau ist außerdem der Familienname weiterer Personen: Louis Édouard Bureau (1830–1918), französischer… …   Deutsch Wikipedia

  • bureau — [byoor′ō] n. pl. bureaus or bureaux [byoor′ōz] [Fr, writing table or desk, office < OFr burel, coarse cloth (as table cover) < VL * bura < LL burra, wool, shaggy garment] 1. a writing table or desk, with drawers for papers ☆ 2. a chest… …   English World dictionary

  • bureau — 1690s, from Fr. bureau office, desk, originally cloth covering for a desk, from burel coarse woolen cloth (as a cover for writing desks), O.Fr. dim. of bure dark brown cloth, which is perhaps either from L. burrus red, or from L.L. burra wool,… …   Etymology dictionary

  • bureau — [n1] branch of an organization agency, authority, board, commission, committee, department, division, front office*, office, salt mines*, service, setup, shop, store; concepts 325,441,449 bureau [n2] chest of drawers chiffonier, commode, desk,… …   New thesaurus

  • bureau — ► NOUN (pl. bureaux or bureaus) 1) Brit. a writing desk with drawers and an angled top opening downwards to form a writing surface. 2) N. Amer. a chest of drawers. 3) an office for transacting particular business: a news bureau. 4) a government… …   English terms dictionary

  • Bureau [1] — Bureau (fr., spr. Büroh), 1) eine Gerichtsstube u. zwar der Theil derselben, welcher durch die Schranken von den Parteien abgesondert ist u. wo sich die Registratur befindet; 2) daher die Locale aller öffentlichen Behörden, so: Post B., Zoll B.… …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.